Histoire

2007 : Rallye à énergie alternative des Laurentides

La première édition du Rallye Vert s’est tenue les 5 et 6 octobre 2007 dans le cadre de la semaine d’activités du Forum international MUTA-Autovision.  Seize équipes ont pris le départ de cette épreuve de 450 km. La catégorie la plus populaire a été sans contredit celle des voitures hybrides électriques. L’organisation du Rallye a eu l’honneur de compter parmi ses participants les pilotes de la Cleannova III+ ainsi que le pilote d’un véhicule prototype issu d’une conversion thermique vers l’électrique.

Les participants ont été emballés par le parcours qui représentait tout un défi faisant appel aux habiletés des pilotes en matière de synchronisme afin d’obtenir une performance optimale du véhicule tout en réussissant à rester dans les temps : des qualités essentielles à l’éco conduite. C’est le sympathique pilote Bertrand Godin et son partenaire Marc Bouchard, qui ont terminé premier en « classe hybride » de cette première édition. Cette première nord-américaine était organisée par Peter Duncan en collaboration avec le CEVEQ et l’Automobile Club de Monaco.

2008 : Rallye à énergie alternative – Alma à Saint-Jérôme

En 2008, 17 équipes se sont disputées l’épreuve sur un parcours long de quelque 640 kilomètres reliant Alma, au Lac Saint-Jean, à la ville de Saint-Jérôme, au nord de Montréal en passant par Québec. Ce sont deux pilotes français, les gagnants du Rallye Monte-Carlo des Véhicules à Énergie Alternative, qui ont mérité la première place. Luc de Winter et son partenaire, Tchine, ont en effet réussi le meilleur temps sans pénalité au classement général, tout en obtenant la deuxième meilleure consommation au volant de leur Honda Civic hybride.

Cette même année, le Rallye Vert a établi des ponts avec le Rallye Monte-Carlo des Véhicules à Énergie Alternative. Le grand gagnant du Rallye Monte-Carlo des Véhicules à Énergie Alternative a été automatiquement invité à concourir en Amérique et le gagnant du Rallye Vert en a fait de même à Monte-Carlo.

2009 : Rallye à énergie alternative des casinos du Québec

La troisième édition du Rallye Vert qui a eu lieu les 28 et 29 septembre 2009, réunissait 14 voitures sur un parcours de 521 km. C’était une édition spéciale qui avait pour thème les Casinos du Québec. Le Rallye s’est donc arrêté dans des villes névralgiques, à savoir Gatineau, Mont-Tremblant et Montréal. Ce fût Martyn Ouellet et son copilote Frederick Bouchard qui ont remporté cette édition grâce à une Honda.

Cette année-là, la Première Zone des Énergies Alternatives a été créée et elle a pris place sur Sainte-Catherine près du Complexe Desjardins et de la Place des Arts, à Montréal.

2010 : Rallye à énergie alternative des Laurentides

La quatrième édition s’est tenue les 1, 2 et 3 octobre 2010 et comptait un total de 20 voitures qui se sont présentées sur la ligne de départ. Le Rallye Vert a suivi un parcours de 500 km qui s’étendait entre Les Laurentides et Montréal. Un artiste de la radio/tv/musique, Luck Mervil, était présent et avait comme copilote Laurence-Fanny L’Estage. L’édition 2010 a été remportée par Maxime Caron et Marc Quirion avec une Honda.

La Zone des Énergies Alternatives est devenue la Place de la Mobilité Alternative, organisée cette fois au Square Phillips. Durant cette activité, un volet universitaire était présenté. Deux universités sont donc venues pour exposer leur prototype : ETS – Étude de Technologie Supérieure avec son véhicule Éclipse et l’Université de Laval avec l’Alérion Supermileage.

2011 : Rallye International Vert de Montréal

Pour cette cinquième édition, le nom du Rallye est changé pour « Rallye International Vert de Montréal ». Du 30 septembre au 2 octobre 2011, 21 équipes ont concouru sur 600 km entre Montréal, Lachute, Sainte Hyacinthe et Boucherville. Le départ fût donné sur McGill College au centre-ville de Montréal. Vinh Pham et Piotr Nytko ont remporté avec une Toyota, le rallye de régularité et de consommation selon le classement général des organisateurs alors que Sébastien Kroestch et Éric Bernier Meunier ont gagné avec leur Lexus le rallye de régularité selon le classement de la FIA.

En 2011, la Place de la Mobilité Alternative devint alors le Village des Énergies Alternatives. Ce Rallye fût une véritable vitrine technologique sur les modes alternatifs de transport écologique.